Boucle de sécurité. Comment la shunter facilement - Tuto

Vous trouverez dans cette rubrique des tutoriels et des réponses à des questions récurrentes.
A CONSULTER IMPERATIVEMENT AVANT DE POSER UNE QUESTION.

Modérateur : Nanard67

Répondre
Avatar du membre
azertoliV
Messages : 396
Enregistré le : lun. 21 janv. 2019 16:08
Localisation : Auvergne
Moto(s) actuelle(s) : T301 Diablo Black de 95
Suzuki 650 DR de 93
Transalp 600 de 97

Boucle de sécurité. Comment la shunter facilement - Tuto

Message par azertoliV » jeu. 24 janv. 2019 00:35

Sujet créé le 16/08/2017 issu de l'ancien forum

Il faut bien comprendre que la boucle de sécurité est constituée de deux "branches" de circuits imbriqués en cascade et que cela peut facilement la faire passer pour une usine à gaz.
- L'une des deux branches implique : Le contacteur de béquille latérale (50), le relais de sécurité (ou relais du contacteur de béquille latérale 51), le TCI (29) et le fusible 30A (boitier 33).
- L'autre branche implique : Le contacteur de point mort (38), le contacteur inverseur d'embrayage (39), le relais de démarreur (35), le démarreur (36), le bouton de démarreur et le coupe circuit (22).
Tous les N° repères sont issus de la page 144 de la RMT 93.

Et rendons à Louis ce qui lui appartient. Voici le lien vers son sujet qui explique le fonctionnement détaillé de la boucle de sécurité. viewtopic.php?f=12&t=12

Maintenant pour ceux qui n'y entravent que dalle et qui ne sont pas des cadors en électricité, voici un autre moyen pas trop compliqué à réaliser et réversible (c'est à dire sans "charogner" le faisceau) afin de s'affranchir complètement de la boucle de sécurité et ainsi de pallier une panne sur n'importe lequel des périphériques de cette boucle en attendant la correction du défaut. Cette méthode peut donc servir pour une recherche de panne mais on peut aussi décider de conserver cette modification simplement pour ne plus être emmerdé avec la boucle de sécurité.
Il faut toutefois savoir quels peuvent en être les désagréments.
Pour ceux qui ont un peu de vécu motocycliste (on va le dire comme ça :lol: ) ce n'est qu'un retour aux sources car ils ont connu l'époque où tout ça n'existait pas.
Pour les autres ATTENTION, cela implique d'être équipé d'un cerveau parce que même béquille latéral ouverte et vitesse enclenchée la bécane peut démarrer.
C'est-à-dire que l'on peut foutre sa bécane par terre en appuyant sur le BP de démarreur ou se vautrer au démarrage en oubliant la latérale......................Et paf le chien :mrgreen:
Vous êtes prévenu...

Explication par l'image :

Image

Matos nécessaire : Pour le shunt = 2 cosses mâles plates. Pour la Masse = Une cosse œillet diamètre 5mm. Une cosse femelle plate isolée. Du fil de 1 mm carré souple suffit, dans ce cas il faut des cosses rouge. Moi j'ai utilisé du tout venant.

1 - Sous le pontet du support de réservoir (à l'avant de la selle) se trouve le "relais de contacteur de béquille latéral" (N°51 page 144 de la RMT). Il faut le supprimer et brocher à sa place un shunt sur les deux plots correspondant au contact du relais (c'est-à-dire entre le fil Gris/Blanc et le fil Noir/Jaune) exactement comme ce qui est fait sur la photo en haut à gauche. Attention à ne pas se planter pour le raccordement sinon c'est le court-circuit direct à la mise du contact. Isoler correctement les connexions afin qu'elles n'entrent pas en contact avec la masse du cadre.

2 - Il faut maintenant créer une masse directe sur la bobine du relais de démarreur ( N°35 page 144 de la RMT) en remplacement de celle du faisceau d'origine. Pour cela, comme sur la photo en haut à droite, à la place du point de fixation du relais de béquille latéral qui est maintenant déposé, on visse la cosse de liaison de masse directe avec en interface une rondelle éventail pour un meilleur contact.

3 - Comme sur la photo (au milieu à droite) on broche la cosse femelle de la liaison de masse (en bleu transparent) sur le relais de démarreur à la place du connecteur noir à fil Jaune/Vert du faisceau d'origine (en bas à droite sur la photo). Cette liaison directe remplace donc la liaison de masse de la boucle de sécurité.

Voilà c'est terminé. Avec ces deux liaisons à partir de maintenant le reste des périphériques de sécurité (micro contact du levier d'embrayage, contact de béquille) peuvent rester raccordés car ils sont désormais inopérant. Rassurez-vous, ça ne vous empêchera pas d'avoir des surprises mais au moins ça ne viendra plus de ce côté là !!!

Infos complémentaires :

Au sujet du connecteur d'alarme avant :
Le connecteur blanc avec son shunt noir (sur la photo devant la poutre centrale du cadre) est un des connecteurs prévu pour l'alarme quand il y en à une. Le deuxième est placé à l'arrière à proximité de la boite à fusible, il ne comporte pas de "bouchon shunt".
L'alarme étant elle aussi susceptible de générer des pannes, il est à mon avis judicieux de la supprimer quand elle est présente. Mais il faut alors recréer le shunt entre les deux fils Gris/Blanc (repère 6 et 8 du connecteur) afin de rétablir la liaison de masse vers le TCI puisque s'il y a une alarme le "bouchon shunt" d'origine n'est plus présent sur ce connecteur. En effet le fait de couper le shunt noir de ce connecteur coupe la liaison de masse du TCI et rend donc impossible le fonctionnement de l'allumage. Le démarreur tourne mais on ne peut pas démarrer le moteur. Exactement comme le fait d'ailleurs l'alarme en cas de déclenchement.

Au sujet du disjoncteur de démarreur:
Le "fameux" disjoncteur de démarreur est en réalité le micro contact situé sur la cocotte d'embrayage et dans le texte de la RMT........une grosse connerie :mrgreen:
Un disjoncteur n'est pas à proprement parler un simple contact vous pouvez me croire. Ce "disjoncteur de démarreur" est en réalité un contact inverseur à trois fils (un commun, un contact ouvert et un contact fermé). Il "renseigne" la boucle de sécurité sur les deux positions du levier d'embrayage, à savoir la position embrayée mais aussi la position débrayée. En câblage d'origine, le débrancher purement et simplement ne sert à rien puisque la continuité est impérative pour la liaison de masse du contact point mort qui active en même temps le relais de sécurité béquille latérale et son témoin. En d'autres termes cela signifie qu'avec un câblage strictement d'origine la bécane ne démarrera pas si le micro contact est soit HS, soit débranché.

A+oliV :cheers2:
Technocrates : A "gérer" le pays comme une entreprise ils finissent par considérer le citoyen comme un employé.
DRH : Quand on considère l'humain comme une ressource cela signifie que l'on assimile l'humanité à un troupeau :ange:

Répondre